QUATRIÈME DE COUVERTURE
 
Appliquée au cinéma que devient la notion d’essai qui a ses lettres de noblesse en philosophie ou dans le domaine littéraire ? On constate que le terme est doublement revendiqué par les cinéastes eux-mêmes et par la critique. Mais les uns et les autres l’envisagent-ils semblablement ? De fait, l’essai au cinéma peut revêtir plusieurs significations que les chapitres de cet ouvrage examinent à leur tour.
Une première partie regroupe les textes qui ont trait à l’émergence historique du terme tandis que, dans la seconde partie, d’autres tentent de décrire quelques mécanismes psychiques de la création propres à ce genre. Frontalier avec le film narratif et le film expérimental, recoupant souvent le film documentaire ou l’autoportrait, l’essai rassemble des noms prestigieux, de Resnais à Godard, de Pollet à Marker, de Welles à Fellini, d’Antionioni à Moretti ou Monteiro. La troisième partie du livre est donc consacrée à l’analyse de films ou de séquences filmiques singulières. Chacune de ces études conduit à un parcours de la frange la plus inventive du Septième Art. En définitive, toute proposition formelle d’un véritable créateur n’est-elle pas un essai ? La quatrième partie interroge l’essai lorsqu’il tend à redéfinir le cinéma. Ce livre s’achève par un envoi en forme de diptyque à partir des ouvrages de quelques théoriciens, notamment Kracauer et Deleuze.
 
Textes de Diane Arnaud, Christa Blüminger, Fabienne Costa, Didier Coureau, Christophe Deshoulières, Jean Durançon, Guy Fihman, Murielle Gagnebin, Jean-Louis Leutrat, Denis Lévy, Suzanne Liandrat -Guigues, Alain Ménil, Claire Mercier, José Moure, Cyril Neyrat, Sylvie Rollet.
 
                                                                                                                                            
 
L’ESSAI ET LE CINÉMA                                                                      
 CRIR